SOCIETE | Mort de Maradona, son médecin inculpé pour homicide involontaire !

 SOCIETE | Mort de Maradona, son médecin inculpé pour homicide involontaire !

Quelques jours après le décès de Diego Maradona des suites d’une crise cardiaque, le médecin du mythique numéro 10, Leopoldo Luque, a été inculpé pour homicide involontaire.
Selon TN-Todo Noticias (une chaine télé argentine), des perquisitions avaient eu lieu le dimanche 29 novembre matin au domicile et à la clinique de Leopoldo Luque, le médecin de Diego Maradona. La procédure avait été enclenchée sur décision du juge, après l’audition des filles (Giannina, Dalma et Jana) de Diego Maradona. Ces dernières s’interrogent sur le rôle du médecin de famille, qu’elles accusent de négligence envers leur père. Après ces perquisitions, l’agence Telam a informé ce dimanche que Leopoldo Luque a été inculpé pour homicide involontaire.
La justice argentine essaye de déterminer s’il y a eu oui ou non négligence, imprudence ou toute irrégularité dans les soins prodigués à l’ancien joueur de Naples. « Nous continuons les investigations en recueillant des témoignages, dont ceux de membres de la famille » de Diego Maradona, a indiqué une source judiciaire de San Isidro.
Ses filles ont notamment demandé de connaître en détails ce qui avait été administré à Diego Maradona dans les semaines ayant précédé sa mort, qui a ému le monde entier. D’autant que l’ancien joueur avait été opéré, quelques jours plus tôt, d’un hématome sous-dural. Le dossier médical de l’ancien numéro 10, contenant ses antécédents et ses traitements antérieurs avait été saisi par les forces de police lors de la perquisition plus tôt dans la journée chez Leopoldo Luque et à sa clinique. Le bureau du procureur affirme, selon TN-Todo Noticias, que les perquisitions ont été ordonnées sur la base des « preuves » recueillies ces dernières heures. L’autopsie avait en revanche confirmé l’arrêt cardiaque et ses conséquences directes (oedème pulmonaire et cardiomyopathie).
Le média argentin avait aussi récupéré un courrier des psychiatres de Maradona, réclamant un accompagnement médical strict de la star dès début novembre, sous forme d’hospitalisation à domicile avec visites constantes d’infirmiers ou infirmières, formés au suivi des problèmes d’addiction (dont Maradona aura été victime une partie de son intense vie). Avec mise à disposition d’une ambulance en cas de besoin et surveillance d’un neurologue. L’avocat de Diego Maradona, Matias Morla, avait demandé, dès le lendemain du décès de l’ancien joueur de Naples, une enquête pointant le suivi de la convalescence de Maradona qui n’aurait pas été adéquat selon lui.


Source : BFM RMC Sport

Florian

Poste connexe