Perdre le corps, le nouveau roman de Théo Ananissoh

     Perdre le corps, le nouveau roman de Théo Ananissoh

    Perdre le corps, c’est le titre du nouveau roman de l’écrivain togolais Théo Ananissoh, à paraître le 14 janvier prochain chez Gallimard, dans sa  Collection Continents Noirs

    Une trame assez curieuse et passionnante

    Un homme mûr (Jean Adodo) propose de payer un jeune voisin (Maxwell Sitti) pour que celui-ci courtise une jeune femme (Minna) afin d’en être débarrassé. Maxwell Sitti tombe amoureux de Minna et découvre dans la foulée que Jean Adodo et Minna ne se connaissaient pas. Mensonge donc de Jean Adodo. Pourquoi ? Pourquoi paye-t-il pour cela ? C’est l’histoire à découvrir. 

    « Contrairement à ce que peut laisser croire ce point de départ, confie l’écrivain, je traite des thèmes de l’amitié et de l’amour. Intensément. Et aussi, pour le contexte, du Togo
    en son entièreté. Le roman couvre tout le pays. Il commence à Lomé, passe par Aného et remonte jusqu’à Dapaong avec une description de toute la longueur du pays. Il y a de la métaphore. »

    Théo Ananissoh

     Né en 1962, Théo Ananissoh est titulaire d’un doctorat en littérature générale et comparée à l’université de Paris 3 – Sorbonne nouvelle.  Perdre le corps est son septième roman.

    Théo Ananissoh, Perdre le corps, Roman, Editions Gallimard, A paraître le 14 janvier 2021.

    kalbesh

    Poste connexe